• La mise en route du dispositif

    J'appréhendais un peu ce démarrage d'année, mais finalement, je suis plutôt contente. C'est toujours perfectible bien sûr, mais je trouve que ça se met en place positivement, et c'est déjà ça...

    Pour commencer, nous avons réussi à mettre en place l'organisation dont je parlais ici - organisation de la rentrée .

    J'ai circulé entre les classes, observé les nouveaux, mais aussi les anciens. J'ai chargé mon AVS de noter ses remarques de son côté et de compléter la grille d'observation proposée précédemment. Bon, ce temps avait quelque chose d'un peu frustrant dans un sens, car "sans élève", je me sentais un peu seule, mais en même temps ça m'a permis d'être à une place privilégiée, de pouvoir observer sans être impliquée dans l'activité et penser à autre chose. Le risque, à cette place, est de vouloir aider l'enfant et de jouer le rôle de l'AVS... ce n'était pas le but, mais c'est parfois compliqué de se retenir.

    Actuellement (mi-septembre), je suis encore en phase d'observations et d'évaluations diagnostiques. Ce qui est le plus compliqué à gérer ici, c'est que je veux aussi lancer le groupe, les projets, les rituels... et qu'il y a aussi pas mal d'évaluations faites en individuel et qu'il faut que les autres élèves soient autonomes pendant ce temps. Autonomes en ayant déjà une idée de ce qu'ils savent/peuvent faire ou pas. On est donc encore un peu en tâtonnement... Mais, pas de difficulté majeure, je commence à savoir cibler. 

    Mes collègues font également passer des évaluations de leur côté pour pouvoir voir ce que les élèves peuvent faire avec elles objectivement, en comparaison au groupe classe. Là, la difficulté c'est qu'on sait déjà que certains vont rater certaines épreuves. Mais, je crois qu'il faut tout de même faire le maximum, ça permettra d'avoir des appuis normés pour justifier la prise en charge ou l'inclusion dans les domaines de compétences. 

    Puis viendra la définition des emplois du temps et des projets personnalisés... où il faudra jongler entre les horaires de toutes les classes. 

    Je garde dans l'emploi du temps, et j'y tiens, au moins 1/2 h (pour l'instant) d'accueil le matin. L'avantage, c'est qu'on inclus sur 4 classes, ce qui me permet de passer 1 séance par semaine avec chacune (Et oui, chez nous on fonctionne encore sur 4 jours). Pendant cette tranche horaire, je commence à mettre en place des activités en lien avec l'activité de l'enseignante et en essayant de raccrocher des élèves de la classe ne bénéficiant pas du dispositif mais ayant des besoins éducatifs particuliers ou des difficultés dans le même domaine. C'est génial! Ca soulage ponctuellement l'enseignante, ça montre aux élèves d'Ulis qu'ils ne sont pas les seuls à galérer, ça permet un travail d'équipe... Bon, là, on va dire que c'est en chantier, mais j'ai bon espoir que ça bouge. L'équipe suit, même si ce n'est pas facile et qu'elles ont aussi des élèves en grande difficulté, mais j'espère ne pas me tromper en disant qu'on va pouvoir bâtir ensemble des ponts... (On voit que c'est le début d'année, je suis hyper optimiste! )

    Voilà, je terminerai donc sur cette note positive car j'y crois. Demain, je rencontre chaque collègue pour affiner un peu le travail dans chaque groupe. Et ensuite, y'a plus qu'à... :-D 

    Suite au prochain épisode. 

    La mise en route du dispositif

    « jeu de lecture de nombres en motsFrise numérique »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :