• Au secours: j'accueille un élève d'Ulis dans ma classe!

    Tu es PE en classe ordinaire et tu accueilles un ou des enfant.s notifié.s Ulis?

    Tu es en panique car tu ne sais pas comment faire? 

    Tout d'abord, dis-toi que tu n'es pas seul.e, tu es entouré.e d'une équipe: l'enseignant.e coordonnateur.trice de l'Ulis est là pour définir le projet de l'élève et pour t'apporter des ressources afin que tu puisses au mieux adapter ton enseignement et accompagner ton élève. 

    Et puis, il y a l'enseignant.e référent.e, les parents, la direction et les partenaires extérieurs (orthophoniste, ergothérapeute, psychologue, psychomotricien...)

    Bon, si aucun d'eux n'est dispo ou que tu veux chercher par toi-même, voici quelques conseils et pistes de travail:

    Pour commencer, depuis la loi de 2015, l'école se veut inclusive et donc les élèves porteurs de handicap font partie de l'école et de la classe au même titre que les autres. Donc, l'élève qui est inclus chez toi fait partie de ton effectif, il "appartient" à son groupe d'âge (+/- 1 an). Cela veut dire qu'il participe à la vie de classe, fête les anniversaires, vient aux sorties et fabrique son cadeau de fête des mères comme tous. Après, il ne sera pas toujours là (et il faudra en tenir compte dans l'emploi du temps) il ira en Ulis - qui est maintenant un dispositif - "autant que de besoin". Les quotas horaires ne sont pas définis car ils sont en fonction de l'enfant, de ses besoins et de ses capacités à suivre ou non les apprentissages. 

    Il sera donc dans ta classe pour ce qu'il est capable de suivre avec les autres. Notons la nuance: "avec les autres", par forcément "comme les autres"... car il aura peut-être (sûrement) besoin d'adaptations. Cela est à définir avec le coordonnateur. Il faudra peut-être donner moins de questions, prévoir un support plus lisible (plus grande police), fractionnement du document, lecture de la consigne, tutorat, reformulation des consignes...  

    Bon, tout ça, tu le savais, ok. Maintenant, tu te dis : "d'accord, mais concrètement en classe, je fais comment?"

    Plusieurs options:

    C'est la lecture qui coince?

    - Tu lui lis les docs ou un autre enfant le fait 

    - Tu lui facilites la lecture en surlignant (ou mieux en découpant)  l'essentiel pour qu'il n'ait pas besoin de tout lire si ce n'est pas utile. 

    - Tu télécharges (gratuitement ou non) un logiciel de synthèse vocale et tu installes le padawan à l'ordi avec un casque. 

    - Tu lui fournis une banque de mots-clés, mots-outils, dont il aura besoin pour décortiquer le texte et à chaque mot tu associes une image ou un pictogramme. 

    - Tu demandes à ton/ta collègue d'Ulis de travailler en amont le document avec l'enfant pour qu'il ait déjà une idée de ce dont va parler ta leçon, pense juste à lui donner quelques jours avant pour qu'il/elle puisse le caser dans son emploi du temps, car il/elle aussi a prévu sa progression de travail avec les padawans. 

    Et sinon, tu peux aussi trouver d'autres idées sur ce bouquin: 

    C'est le langage qui coince?

     - Tu peux utiliser des images ou des gestes (il existe des méthodes alternatives de communication par le geste et/ou le pictogramme)

    - Emploie un langage simple et basique

    - Pour vérifier sa compréhension, ne lui demande pas "Est-ce que tu as compris?"  Il te répondra oui et tu ne sauras pas ce qu'il a compris. Demande lui "Qu'est-ce que tu as compris?" En lui proposant éventuellement plusieurs choix ou en décomposant? 

    - Montre-lui l'exemple de ce que tu attends de lui. 

    - Evite de lui demander plusieurs choses à la fois. Décompose les actions. Si tu n'es pas disponible, pose sur son bureau des pictogrammes dans l'ordre des actions à effectuer et il en découvre une à la fois et retourne celle qui est achevée. 

    - En évaluation, accompagne-le ou propose-lui un QCM.

    - S'il lui manque le mot, ne l'évalue pas sur le vocabulaire mais sur la compréhension du concept.

     Et sinon, tu peux aussi trouver plein d'idées dans ce livre:

     

    Ce sont les nombres qui coincent?

    - Laisse-lui du matériel à disposition, il lui faut du concret.

    - Laisse-le utiliser ses tables pour travailler la technique opératoire. 

    - Vérifie que ce n'est pas la consigne qui bloque (les maths, c'est du français)...

    - Propose-lui des situations qui lui parlent, qu'il pourra rencontrer en situation réelle. 

     

    Et, bien sûr, encore et toujours cette belle collection (non, je n'ai pas d'action chez Tom Pousse) 

     

    C'est son comportement qui coince? 

    Oui, c'est normal et ça arrive bien souvent qu'un enfant soit violent ou perturbateur. Il faut se dire que c'est un enfant malheureux à l'école, qui n'y trouve pas sa place, qui a besoin de plus d'attention que les autres, qui est peut-être en rupture avec le système. Et ici, le système, c'est toi...

    Alors, ce que je vais te dire sera bien sûr plus facile à dire qu'à faire, mais il va falloir que tu l'accueilles avec le plus de bienveillance dont tu es capable. Ca ne veut pas dire qu'il faudra tout lui passer car il a, comme chacun, besoin d'un cadre et d'un référent d'autorité, mais il aura aussi besoin que tu lui fasses confiance, que tu lui confies des responsabilités et que tu valorises le plus possible ses réussites et ses efforts, même s'ils semblent minimes. Tu peux pratiquer le renforcement positif au lieu de la sanction. Par exemple, au lieu de dire, tu seras privé de jeux à cause de ... , dire, tu pourras choisir un jeu grâce à ... Il faudra aussi trouver ce qui lui plaît, ses centres d'intérêts pour le récompenser dans ce domaine. 

    Mais il n'y a pas de recette miracle et tu ne parviendras pas forcément à le rendre doux comme un agneau en une année. Essaie juste de ne pas le rendre encore plus loup en faisant monter sa colère... Drôle de challenge, je sais. 

    Et sinon, il y a encore ce bouquin: 

     

    Il refuse de travailler?  

    C'est peut-être trop difficile pour lui. Essaie de viser moins haut...

    Propose-lui un jeu. Puis un jeu à visée éducative. Et lorsqu'il commencera à accepter tes activités, on pourra éventuellement envisager de faire de lui un élève en proposant un transfert sur une activité plus scolaire.

    Tu peux aussi ne pas insister pour qu'il travaille pendant quelques séances...  de toute façon, s'il est braqué, tu n'en tireras rien.

    Certains enfants se braquent lorsqu'on leur impose une situation car ils veulent décider. Mais si on leur propose un choix, ils ont le sentiment d'avoir décidé. Exemple: tu préfères faire un puzzle ou un jeu de construction? 

     

    Tu ne sais pas que faire quand il est là?

    Littérature : Il ne lit pas tout ou se fait aider. L'essentiel est de mettre l'accent sur la culture littéraire et la compréhension.

    Questionner le monde: Idem, il faut ouvrir son esprit et sa curiosité afin qu'il s'interroge sur le monde. Ce n'est pas grave s'il se trompe, s'il ne retient pas tout. 

    Production d'écrit: avec des consignes plus simples, une exigence de quantité réduite, on cible les éléments sur lesquels il doit progresser et on  n'évalue que ça. 

    Grammaire: attention, il n'aura accès à la grammaire que s'il sait lire. 

    Conjugaison: attention à ce que le temps soit bien construit...

    Un projet de classe: chacun peut avoir un rôle différent dans le projet, en fonction des ses capacités d'une part, mais aussi en fonction de ce qu'il doit développer. 

    ...

    Pas d'occupationnel stp! Cet enfant est là pour apprendre et il peut apprendre, même si c'est éloigné des enfants de son âge. Tu n'es pas sensé.e faire quelque chose de très différent, difficile de lui faire travailler + 2 alors que les autres sont à la division, on est bien d'accord. Mais s'il est avec toi sur un créneau, c'est qu'il doit être capable de travailler ce domaine et une étape de la même compétence. Essaie, autant que possible, de le faire travailler dans la même compétence ou le même domaine que les autres afin de ne pas le stigmatiser plus qu'il ne le faut... 

     

    Le problème, c'est les autres?

    Là, il va falloir travailler sur l'acceptation de la différence et/ou du handicap. Pour cela, je te conseille de faire des débats autour de lectures, par exemple ces albums sont super: 

       

    Tu peux aussi demander à l'élève, s'il en est capable d'expliquer la nature de son trouble.

    Et puis, si tu mets en valeur ce qu'il sait faire, ses talents, les autres peuvent le percevoir aussi sous un regard différent. 

    Bon, je te laisse réfléchir à tout ça... Si vraiment tu te sens encore seul.e ou si une problématique n'a pas été abordée, n'hésite pas à demander de l'aide, ce n'est pas honteux... 

    « 100e jour d'école 2018

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    fredtb75
    Lundi 23 Juillet à 16:34
    Au top, comme d'habitude!!! Un grand merci pour ton article que je ne manquerai pas de partager et de communiquer!
      • Lundi 23 Juillet à 16:38
        Oh merci pour ce compliment !... ☺️
        Et merci pour le partage. Si ça peut servir à nos élèves à BEP c'est toujours ça de pris.
    2
    nathalie
    Lundi 23 Juillet à 18:20

    excellent document, je me permets de l'envoyer en lien à mes collègues, si tu veux bien ! un beau travail ( encore..)!

     

      • Lundi 23 Juillet à 18:26
        Merci. Je pense que c'est non exhaustif bien sûr, mais ça peut être un début. N'hésitez pas à ajouter vos propositions.
    3
    Mardi 24 Juillet à 10:10
    Bravo pour ce très bel article. L'idée même est excellents et la forme est bienveillante et pas dogmatique. Bravo et merci à toi!
      • Mardi 24 Juillet à 13:22
        Merci pour ce retour.
    4
    loutheoclemba
    Mardi 24 Juillet à 12:06
    Super article! Je vais l'imprimer et l'afficher en salle des maîtres...
      • Mardi 24 Juillet à 13:23
        Cool. Merci
    5
    coctau
    Dimanche 29 Juillet à 20:41

    merci beaucoup pour ce document simple et déculpabilisant pour les collègues qui accueillent ces élèves. A tester à la rentrée...

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :